Logo Paroisse Pentecôte Blanc-Nez

Paroisse Calais Pentecôte-Blanc-Nez

Edito 3/03 - De l’importance de la vision pastorale
Lunette © Free-Photo

Edito 3/03 - De l’importance de la vision pastorale

FORMATION « PASTEURS SELON MON COEUR » (SUITE et pas FIN)

De l’importance de la vision pastorale

Je porte depuis toujours des lunettes. Je suis comme beaucoup obligé d’allonger les bras de plus en plus loin, pour tenter de voir clair, et à un moment donné, mes bras deviennent évidemment trop courts.
Je trouve que c’est un peu le problème aujourd’hui en Eglise. On a les bras bien trop courts. Il faut donc se résoudre à pousser la porte de l’ophtalmologue qui nous aidera à trouver des solutions adaptées à notre problème de vision. Admettons-le, à l’heure actuelle, dans nos paroisses, on essaye d’allonger les bras, c’est-à-dire qu’on veut toujours ajouter quelque chose pour que ça aille mieux. On cherche des solutions provisoires. On chipote beaucoup. On tente de se débrouiller comme on peut.

Il semble donc évident, qu’une conversion personnelle et pastorale n’est donc plus une option sur le chemin de la vision pastorale mais une urgence absolue.

Aller chez l’ophtalmo, se mettre sous le regard du Seigneur, c’est accepter de vivre une conversion en profondeur (en jargon catho qui fait marquer beaucoup de points au Scrabble : vivre une conversion kérygmatique).
Nous jouons toujours la deuxième mi-temps d’un match, celle de la catéchèse. On fait nager dans la piscine à la plus grande profondeur des gens qui n’ont jamais appris à nager. Nous oublions constamment cette première partie de la première annonce, du kérygme. C’est elle qui crée et éveille la foi. La catéchèse ou d’autres formations la façonnent, la forment. Former quelque chose qui n’existe pas encore ne sert pas à grand-chose. Vous l’avez compris, le kérygme répond un peu à cette phrase de Thérèse d'Avila qui disait : "Le monde est en feu. Il n'est plus temps de parler de choses de peu d'importance". Le kérygme, c'est vraiment la proclamation directe de l'essentiel de la foi, sans fioritures, sans emballage, mais directe. C'est un peu comme si on vous disait : "Tu as 3 minutes pour annoncer ta foi". Eh bien, essayez de résumer en trois minutes votre foi et partagez-la à ceux que vous rencontrerez. Vous ferez grandir le Royaume. Ensuite, viendra le temps de la catéchèse mais ne brûlons pas les étapes. 

p. Bryan SULTANA 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.